Circuit du patrimoine remarquable

Aujourd’hui Maison des associations, ce bâtiment était jadis une gare. En 1912, le Département de Seine-et-Oise construisit une voie de chemin de fer entre Pontoise et Poissy. Les trains longeaient l’Oise et la Seine, puis s’arrêtaient à cette gare. Cette gare se composait d’un quai surélevé, d’un bureau pour l’accueil des voyageurs, d’une halle pour les marchandises et d’un petit logement pour le chef de gare. 

En images

Le tacot longeait la berge, au niveau de la promenade des Tilleuls (marché couvert d'Andrésy actuel). 

Le tacot longeait la berge, au niveau de la promenade des Tilleuls (marché couvert d'Andrésy actuel).

En images

Le tacot circulait sur l'actuelle rue du Maréchal-Foch à Andrésy.

Le tacot circulait sur l'actuelle rue du Maréchal-Foch à Andrésy.

Il était une fois à Andrésy... 

La ligne des Chemins de Fer de Grande Banlieue reliait de 1912 à 1933 Pontoise à Poissy. Le petit train, surnommé "tacot", empruntait un réseau ferroviaire long de plus de 200 km et reliait Cergy, Vauréal, Jouy la Fontaine, Vincourt, Maurecourt, Andrésy, avant de continuer vers Carrières-sous-Poissy. Au total, pas moins de 14 stations étaient desservies. Sur certains tronçons, le tacot roulait sur la même voie que les voitures (peu nombreuses à cette époque), comme à Andrésy rue du Maréchal-Foch.

Trois types de trafic existaient : le transport de voyageurs, à raison de trois fois par jours entre 1912 et 1929, puis uniquement le dimanche de 1930 à 1933. Un trafic de marchandise général (engrais et gadoue principalement), et un trafic de marchandises spécialisé dans les produits maraîchers de la région pour approvisionner les Halles de Paris.

Ce petit train était composé de la locomotive Pinguely, d'un fourgon ou wagon de marchandises et deux ou trois voitures, chacune pouvant transporter une trentaine de voyageurs assis en seconde classe. En agglomération, le train circulait à 10km/h et pouvait atteindre 30 ou 35 km/h.

source: http://histoire.andresy.free.fr/tacot.htm 

Aujourd'hui

La maison en pierre meulière, ancienne petite gare, a été au XX ᵉ  siècle, la maison du cantonnier de la ville. Le jardin servait d'entrepôt à ses outils. Aujourd'hui, elle est devenu la Maison des associations, et son jardin attenant est désormais ouvert au public et accueille des jeux pour enfants.