Tribunes de l’opposition

GROUPE ANDRESY DYNAMIQUE

En ce début d’année, nous voulons tout d’abord souhaiter à chacun d’entre vous une année de bonne santé et d’épanouissement personnel, et à notre pays une année d’apaisement.

La défiance que l’on constate vis-à-vis des élus se nourrit souvent du manque de prise en compte des besoins ou des idées des citoyens. Les demandes de Réferendum d’Initiative Citoyenne qui s’expriment dans la rue renvoient à cette forte attente de participation du public aux prises de décision.

Cette écoute de la population doit d’abord avoir lieu au niveau local. Et là, le moins qu’on puisse dire, c’est que le Maire et sa majorité ont un problème avec le concept même de concertation. « On n’a jamais raison tout seul » dit la sagesse populaire… Mais pour le Maire d’Andrésy, visiblement, si ! Comme si toute idée venant d’un autre ne pouvait avoir de valeur ou pire, était suspecte…

Les élus de l’opposition que nous sommes sont systématiquement écartés de toute discussion. Les commissions municipales, convoquées à la dernière minute, sont des chambres d’enregistrement où ni l’échange ni le débat ne sont souhaités la plupart du temps.

Il en va de même pour les réunions avec les habitants. Quand il y en a (les réunions de quartier ont été supprimées à Andrésy: pensez donc, il fallait rendre des comptes aux habitants…!), les réunions dites de concertation de la Mairie ne sont en fait que des réunions destinées à présenter des projets déjà bouclés. Vous avez des suggestions, des remarques ? Gardez-les, le Maire a déjà décidé… Et pourtant, nous avons tous des idées à mettre sur la table, surtout quand on est le principal utilisateur d’un service ou si l’on habite le quartier concerné.

Le gouvernement annonce un grand débat : c’est une opportunité à saisir pour s’exprimer sur les sujets qui traversent notre société. Andrésy Dynamique va y participer et se propose de faire remonter toutes vos contributions, que vous pouvez nous envoyer à andresydynamique@gmail.com

Bon début 2019 à toutes et à tous !

Andrésy Dynamique  avec Virginie Muneret, Franck Martz, Marie-Françoise Perroto,  Emmanuelle Menin et Christian Taillebois. Facebook/andresydynamique /www.andresy-dynamique.fr. Le 20/01/2019

 

ANDRESY ENERGIES RENOUVELEES

Au niveau local, nous pouvons tirer des leçons de l’actuel mouvement des « Gilets jaunes » qui secoue notre pays.

S’il est difficile d’imposer par le haut des mesures écologiques, les élus AER restent convaincus que c’est au niveau local que peuvent s’élaborer des solutions durables : hélas, à Andrésy, protection de l’environnement, éco-urbanisme, déplacements doux, consommation responsable, … sont autant de priorités négligées. Ainsi les deux grands projets immobiliers portés par la ville (CCIP et Gare) ne comportent aucun critère d’éco-urbanisme. Côté associatif, MM. Ribault et Faist continuent de refuser les associations environnementales au Forum annuel sur des critères d’un autre temps.

La déconnexion des élites politiques est aussi soulignée : beaucoup de Français ont le sentiment de ne pas être écoutés. Ainsi à Andrésy, MM. Ribault et Faist ont supprimé, dès leur réélection, les traditionnelles réunions de quartier, grands moments d’échange et de concertation avec les Andrésiens. Autre sujet, le gaspillage de l’argent public : après Trek’île, le projet du port de 25-50 bateaux qui sera construit en 2019, coûtera au minimum 300 000 € aux Andrésiens. MM. Ribault et Faist disent : « c’était dans notre programme », mais le contexte n’a-t-il pas changé depuis 2014 ? Inversement, MM. Ribault et Faist ont pris des décisions non inscrites dans leur programme telles que la hausse des impôts locaux en 2017 ou la suppression de la crèche municipale… De même, MM. Ribault et Faist ont voté « pour » l’adhésion d’Andrésy à l’interco GPS&O, avec le Mantois, sans concerter les Andrésiens, sans s’assurer de son coût financier et de son efficacité.

MM. Ribault et Faist sont-ils prêts à débattre de ces sujets et surtout de l’utilité du port avec les Andrésiens ?

Aux municipales 2020, les Andrésiens devront choisir non seulement des programmes mais aussi des modes de gouvernance.

Bonne année 2019… pour y réfléchir !

Laurence Alavi – Annie Minarik– Michel Près – Lionel Wastl
www.andresy-energies-renouvelees.com