Tribunes de l’opposition

GROUPE ANDRESY DYNAMIQUE

Peut mieux faire ; c’est l’appréciation que l’on peut attribuer à la Municipalité pour cette rentrée scolaire.

Premier mauvais point : la fermeture d’une classe à l’école maternelle des Charvaux. Devant cette perspective et relayant l’inquiétude des parents, des enseignants et personnels de l’école, nous avions demandé au Maire de réagir officiellement pour réclamer le maintien de 4 classes. L’Education nationale en a décidé autrement, et l’Adjoint aux affaires scolaires, Denis Faist, en a pris acte, sans protester ni défendre la qualité de l’accueil des petits Andrésiens. Pourtant, par le passé, les critères d’évaluation de l’Education nationale ont pu être contestés (pour maintenir une classe à l’école élémentaire St Exupéry par exemple). Et ce n’est pas parce que certaines communes voisines ont des classes encore plus chargées qu’il faut l’accepter chez nous sans se battre. La maternelle des Charvaux se retrouve ainsi avec les classes les plus chargées d’Andrésy. N’y aurait-il pas eu moyen de réfléchir à une meilleure répartition avec la maternelle voisine du Parc où les effectifs sont moins importants, pour les familles qui en sont géographiquement proches ?

Second mauvais point : pour absorber les nouveaux élèves annoncés par l’intensification de l’urbanisation voulue par la municipalité, le Maire a choisi d’agrandir certaines écoles au lieu d’en construire une nouvelle. Résultat : ici on pousse les murs, là on ajoute un étage, ailleurs on agrandit la cantine, et partout on rabote les cours de récréation, on augmente le niveau sonore et le stress que représente des écoles trop denses pour les enfants comme pour les adultesl. Il aurait été préférable de garder une taille plus limitée à nos écoles et d’en construire une nouvelle. En plus, cela aurait coûté moins cher aux contribuables !

Ces deux exemples prouvent qu’à l’évidence, la Mairie aurait dû revoir sa copie en pensant à la qualité d’accueil et d’apprentissage à laquelle ont droit nos écoliers.

Nous souhaitons , néanmoins, une excellente année scolaire aux petits Andrésiens !

Andrésy Dynamique  avec Virginie Muneret, Franck Martz, Marie-Françoise Perroto,  Emmanuelle Menin et Christian Taillebois. Facebook/andresydynamique / email. andresydynamique@gmail.com/ www.andresy-dynamique.fr. Le 04/10/2018

 

ANDRESY ENERGIES RENOUVELEES

Une rentrée sous le signe du beau temps mais non sans stress :

  • Stress hydrique pour la flore andrésienne avec cette sécheresse qui perdure. A cet égard, le nouveau centre-ville (coût : 5,5 M € pour les Andrésiens) se révèle un terrible îlot de chaleur, notamment depuis l’abattage de notre belle allée de tilleuls centenaires. La zone humide créée artificiellement pour Trek’Île reste toujours sèche malgré les tonnes versées d’imperméabilisant.
  • Stress pour les usagers de la voirie. Si un bout de l’avenue du Maréchal Foch est en cours de réfection (sans que les usagers soient d’ailleurs avertis à l’avance des jours de blocage), le reste de la ville est plus dégradée que jamais. Andrésy est la plus sinistrée de toutes les villes de l’interco. Et toujours aucun planning écrit de notre agglo GPSeO.
  • Stress de colère des associations de quartier et des associations environnementales de la ville, toujours exclues du Forum des Associations par le maire.
  • Stress de fatigue pour les enfants et les enseignants du groupe scolaire Le Parc, subissant les nuisances du chantier et l’exposition aux intempéries sans que des solutions n’aient été prévues dès la rentrée.
  • Inquiétude pour beaucoup d’habitants qui voient fleurir les projets immobiliers un peu partout. Sur ce point, nous nous félicitons de l’abandon des projets Berteaux et Fontaine mais regrettons la décision de la mairie de soutenir le projet Bouygues de 32 logements en plein centre ville et celle de construire un immeuble pour 30 logements, dont 10 sociaux, rue de Chanteloup – projet absolument pas prévu au départ dans les projets d’urbanisation de MM. Faist et Ribault.
  • Mais stress positif pour nos sportifs qui ont réalisé de belles performances l’an dernier et qui ont été récompensés fort justement par la mairie, lors de la Fête du Sport.

Mais c’est sans stress et avec plein de courage et de conviction que nous continuerons de suivre les dossiers de la mairie, d’écouter et de porter les intérêts de tous les Andrésiens.

Laurence Alavi – Annie Minarik– Michel Près – Lionel Wastl
www.andresy-energies-renouvelees.com