Tribunes de l’opposition

GROUPE ANDRESY DYNAMIQUE

Urbanisation massive : Pétition déposée…des avancées
Virginie Muneret, Présidente de l’association Andrésy Dynamique l’Avenir et plusieurs membres du bureau, ont remis le mardi 21 mars dernier, à Hugues Ribault, les 600 premières signatures de la pétition lancée contre l’urbanisation massive d’Andrésy. Lors de cet entretien,  ils lui ont demandé de prendre en compte les préoccupations des Andrésiens, inquiets pour l’avenir de leur ville. Cette déclaration est en intégralité sur http://andresy-dynamique.fr/urbanisation-massive-remise-de-la-petition/.
Les principaux extraits et résultats :
Les Andrésiens,  signataires de cette pétition ne sont pas contre le fait de construire sur Andrésy. Ils souhaitent un rythme de construction raisonnable pour éviter  la  saturation des écoles et du collège, des transports, des axes routiers, des stationnements. La réalisation de 1400 logements en 7 ans soit une augmentation de plus de 25% de la population et le dépassement du seuil des 15000 habitants  remettrait en cause notre cadre de vie.
Virginie MUNERET a de nouveau insisté sur la principale incohérence entre ce qui  a été  validé en juin 2015 par l’Etat et la ville acceptant le rythme des constructions de  612 logements en 6 ans et fin 2015, le document d’aménagement municipal actant de plus du double !
Lors de la remise de cette pétition nous avons donc demandé de  retravailler  le PLU (hauteurs, règles de recul..) pour éviter la surenchère des promoteurs, bloquer les préemptions actuelles et organiser des réunions plus régulières, avec les riverains et les  10 élus minoritaires pour travailler sur les projets.
Monsieur le Maire a semblé avancer sur certaines de ces demandes et nous l’en remercions d’ores et déjà au nom de tous ceux qui ont signé la pétition en acceptant de demander à la communauté urbaine GPS&O  de revoir les règles d’urbanisme de certains secteurs à l’occasion de l’actuelle révision du PLUI, d’ étudier la suppression de certains secteurs de veille foncière et d’ associer plus régulièrement  les riverains et les élus minoritaires en amont des projets.
…..A SUIVRE

Andrésy Dynamique(Les Républicains-PCD) avec Virginie MUNERET, Franck MARTZ,
Marie-Françoise PERROTO, Emmanuelle MENIN et Christian TAILLEBOIS.
Facebook/andresydynamique / email. andresydynamique@gmail.com/ www.andresy-dynamique.fr.
LE 16/02/17

ANDRESY ENERGIES RENOUVELEES

Lors du conseil municipal du 22/02/17, le maire et sa majorité ont présenté leurs choix budgétaires pour 2017. Alors qu’ils se lancent dans la construction de plus de 1200 logements d’ici 2020, ils ne présentent aucune stratégie de développement de la ville. Malgré une situation financière non maitrisée, la priorité du maire reste donnée au développement du tourisme au détriment des services rendus aux Andrésiens (suppression de la crèche familiale). Priorité au parc urbain de l’île Nancy (23% du budget Investissement de la Ville en 2016), à l’achat d’un nouveau bateau et à la création d’un port de plaisance de 25 anneaux (360 000 € pour 2017).
La réhabilitation du gymnase Louise Weiss, inscrite depuis 3 ans, restera un « projet ».
Impôts : un an après avoir voté « pour » l’adhésion d’Andrésy à l’interco GPSO, le maire lance un recours contre elle ! Pour financer cette dernière, le taux de taxe foncière passera de 19,80% à 22,65%. De plus, les dépenses somptuaires du maire ont comme conséquence une augmentation de la taxe d’habitation : le taux communal passera de 14,80% à 15,98%. Voilà déjà les conséquences des décisions irresponsables et principalement politicardes du maire.
Politique : ne soyez pas surpris, les élus AER n’ont pas d’étiquette politique et n’évoqueront pas les élections nationales. Ce qui nous importe, c’est la gestion de la ville et le bien-être de ses habitants.
En revanche, après avoir été élu en 2014 sur une liste qui se disait « hors des partis », M. Ribault a vite repris sa carte LR et officiellement parrainé M. Fillon. La tribune de février de la majorité est un appel à voter pour le candidat LR, mis en examen pour « détournement de fonds publics ». M. Ribault fait donc financer par les contribuables andrésiens un tract en faveur de M. Fillon.
Pour être réélu, M. Ribault avait créé la liste « Mon parti c’est Andrésy ». Aujourd’hui, avec plus d’impôts, plus d’immeubles  et moins de services aux Aandrésiens : « Andrésy, c’est mal parti » !!!

Laurence Alavi – Annie Minarik– Michel Près – Lionel Wastl
www.andresy-energies-renouvelees.com