Tribunes de l’opposition

GROUPE ANDRESY DYNAMIQUE

Lors du dernier conseil municipal, Andrésy Dynamique s’est prononcé contre deux délibérations clés pour l’avenir de notre ville.

Tout d’abord contre le budget proposé par le Maire. Le gel des dotations de l’Etat doit inciter les municipalités à être innovantes dans la gestion des fonds publics. Or à Andrésy, tout se passe comme si rien n’avait changé depuis 2001. Les dépenses proposées servent l’image de la ville et non l’intérêt des Andrésiens : on nous parle de tourisme quand le commerce de proximité se meurt, de constructions quand les voiries sont délabrées, et de « Ville amie des enfants » quand la crèche familiale ferme…

Nous déplorons le manque d’ambition, de vision et d’innovation de ce budget. L’urgence serait de préparer l’arrivée programmée de 3 700 nouveaux habitants, pas de prévoir des investissements non demandés par les Andrésiens, comme la halte fluviale ou la rénovation du mur du Moussel. Ce budget s’inscrit dans la continuité des précédents, sans porter de projet d’avenir pour Andrésy.

Mais cette séance réservait une autre mauvaise proposition : une convention donnant les clés d’Andrésy à l’Etablissement foncier de la Région et, par conséquent, aux promoteurs immobiliers. Nous sommes, de nouveau, scandalisés par cette frénésie de constructions prévues : 10 projets sont désormais identifiés à Andrésy, dont certains jamais évoqués avec les habitants : 150 logements aux Gaudines, plus de  250 dans le Bas des Côteaux, au moins 100 sur la Côte aux Lièvres, 40 rue de Chanteloup, 100 rue du Gal  Leclerc… C’est l’escalade : nous sommes passés de 102 logements à construire par an, mi 2015 à 218 par an jusqu’en 2023. Des projets que les habitants découvriront encore au détour d’un dépôt de permis de construire, sans avoir été consultés. Andrésy Dynamique a été le seul groupe à voter contre cette délibération, tirant à nouveau « la sonnette d’alarme », pour reprendre le titre de l’article de la Gazette du Val d’Oise faisant écho à nos arguments.

Andrésy Dynamique  avec Virginie Muneret, Franck Martz, Marie-Françoise Perroto,  Emmanuelle Menin et Christian Taillebois. Facebook/andresydynamique / email. andresydynamique@gmail.com/ www.andresy-dynamique.fr. Le 27/04/2018

 

ANDRESY ENERGIES RENOUVELEES

Dans le dernier MAG, MM. RIBAULT et FAIST tentent de justifier le délabrement de nos routes : « Ces dernières sont dorénavant de la responsabilité de notre interco GPSeO » et déplorent l’absence, de la part de la CU, de plans d’investissement des voiries. Rappelons, qu’en acceptant le transfert de cette compétence, le maire s’est défait, consciemment, de son pouvoir d’intervenir pour sécuriser nos routes.

En 2015, MM. RIBAULT et FAIST ont voté deux fois « pour » cette gigantesque interco : une fois pour accepter le périmètre. Une autre fois pour le statut de « Communauté URBAINE » – le plus intégrateur – alors que GPSeO aurait pu être une simple « communauté d’AGGLOMERATION ». Or, la CU entraîne un maximum de transferts de compétences, dont la voirie. Il était assez évident que l’intégration de la gestion de 73 villes et 400.000 hab. allait aboutir à une usine à gaz ingérable et inefficace.

Nous félicitons le maire de reprendre aujourd’hui, mot à mot, l’argumentaire qui justifiait, alors, notre vote « contre » (nous étions les seuls). Mais M. RIBAULT a bien voté « pour » le statut CU. Les élus LR de AD votaient aussi « pour ». Il fut donc cocasse pour nous de lire leur indignation dans leur dernière tribune.

Nous payons actuellement au prix fort la décision du Maire qui s’est engagé naïvement et sans aucune contrepartie dans cette interco. Ces trous démontrent l’incapacité de GPSeO à gérer un si grand territoire et son inaptitude à répondre efficacement à nos besoins quotidiens.

En outre, MM. RIBAULT et FAIST refusent de payer la contribution d’Andrésy à la CU (la taxe foncière, TF) et ont entamé un recours juridique, faisant d’Andrésy le mouton noir de GPSeO qui ne se pressera pas pour rénover nos voiries.

En moins de 2 ans, nous récoltons les fruits des choix irresponsables et politiciens de MM RIBAULT et FAIST : hausse de la TF, dégradation de la voirie et des services publics rendus aux Andrésiens. Une équipe municipale qui fait vraiment fausse route.

Laurence Alavi – Annie Minarik– Michel Près – Lionel Wastl
www.andresy-energies-renouvelees.com