Circuit du patrimoine remarquable : la ferme seigneuriale

Le «château principal manoir et maison seigneuriale du fief d’Andrésy» appartenait à la famille de L’Isle, «seigneur en partie». La charte de l’évêque Inchade attribue ainsi la seigneurie des terres d’Andrésy au Chapitre Notre-Dame de Paris dès le IXe siècle. La propriété échoit en 1863 à Louis Joseph Napoléon Lepic.

Le Chapitre de Notre Dame de Paris

Le  Chapitre  de  Notre Dame  de  Paris  comprend  cinquante-deux religieux. Pendant le Moyen-Âge, les chanoines du Chapitre de Notre-Dame de Paris sont les suzerains d'Andrésy et Maurecourt. Ils font donc dresser et tiennent le registre foncier concernant les terres relevant d'une seigneurie avec les droits afférents. À la Révolution Française, au  moment  de  la  saisie  des  biens nationaux, leur  seigneurie  d'Andrésy  est  évaluée  à  84 hectares.

Le saviez-vous ?

À l’origine, les chanoines, qui constituent le Chapitre, devaient se réunir dans le chœur de la cathédrale pour y chanter les Offices du jour. Aujourd’hui, le Chapitre a pour vocation essentielle de soutenir par sa prière l’évêque qu’il entoure, et par là même de prier pour les intentions de son diocèse.

Bon à savoir

Un chanoine est un dignitaire ecclésiastique, membre du chapitre d’une église cathédrale, collégiale, ou de certaines basiliques.

La Famille Lepic

Louis Lepic est né à Montpellier le 20 septembre 1765. Neuvième enfant d'une famille de treize, il s'engage à seize ans dans les dragons. Il connaît par la suite une rapide ascension : il est devient chef d'escadron en 1793, et se distingue par son courage. En 1808, il s'installe à Maurecourt et épouse la fille du maire Monsieur Geoffroy qui quitta la mairie de Maurecourt pour devenir maire d'Andrésy jusqu'en 1816.

Il fut fait baron de l'Empire en mai 1809. Louis XVIII le fit comte en 1815. En 1824, il devient maire de Maurecourt. A la suite du décès de son beau-père, il se retire à Andrésy dans la propriété familiale située au 2, avenue d'Eylau. Il y meurt le 7 janvier 1827 et repose au cimetière d’Andrésy. À ses côtés repose trois de ses fils. Son nom est inscrit sur l'Arc de Triomphe à Paris.

L’un de ses fils Louis Joseph Napoléon Lepic (1810-1875) fut notamment député de Seine et propriétaire du château du  Faÿ. Son petit-fils Ludovic Napoléon Lepic (1839-1889) artiste-peintre, graveur et archéologue, eut pour amis Monet et Degas. Il exposa aux deux premières expositions impressionnistes et fonda le musée d'Aix-les-Bains.

Son frère Joachim Hyppolite Lepic (1768-1835), colonel, Maréchal de camp, baron d'Empire, fut maire d'Andrésy en 1830. Son fils Charles Philippe Adolphe Lepic sera préfet.

Le saviez-vous ?

Le terme dragon désigne des militaires se déplaçant à cheval mais combattant à pied. Le dragon était considéré comme le symbole de la puissance et de la vaillance. C'est ce qui explique en partie que de nombreux chevaliers l'aient placé dans leurs armoiries.