Publié le 27 août 2019

Les tribunes de l'opposition

Groupe Andrésy Dynamique

– Bientôt décembre, les Andrésiens qui ne suivent pas uniquement l’actualité de la Municipalité sur internet ou les réseaux sociaux découvrent que cet Andrésy Mag couvre les mois d’octobre, novembre et décembre !
Alors, retour en arrière obligé pour rappeler les moments « forts » de ces 2 derniers mois. Certains bien visibles par tous, comme la réfection partielle de la chaussée R. du Mal Foch entre R. d’Eylau et R. du Gal Lepic, disons plutôt un rapiéçage du bitume à 35 000 € tout de même et loin de satisfaire les riverains, tout comme la délimitation d’espaces cyclables sur certaines rues, certes indispensable sur le principe mais sans offrir la sécurité attendue. Un marquage au sol et quelques panneaux ne suffisent pas – Exemple Av du Gal de Gaulle en bord de Seine : un gabarit de voirie non dimensionné pour recevoir une circulation routière à double sens et une double piste cyclable, surtout en toute sécurité pour les uns et les autres ! Beaucoup l’ont hélas constaté depuis sa mise en place. Et pour accompagner tout cela « une forêt » de poteaux – qui n’est pas verte celle-là - devant le Moussel et… le Quai de Seine. La nouvelle marotte des élus AER !
– Autre actualité qui dérange les Andrésiens depuis des semaines, les travaux de consolidation des berges de l’Ile Nancy côté barrage. Obligatoires, ils devraient bientôt se terminer mais nous aurions apprécié des informations réactives, à chaque temps de nuisances sonores et pas seulement sur le site de la ville quand des internautes s’interrogent. Suggérons à la majorité AER d’utiliser le panneau lumineux du marché couvert.
Et puis, il fallait bien une petite dose de concertation cet automne. Ce sera celle de la rénovation du Parc de la Côte Verte, quartier des Charvaux-Fin d’Oise. Des habitants du quartier invités à y participer, normal, mais pas les élus d’opposition... des fois que nous ayons de bonnes idées !
Terminons ce tour d’horizon avec un événement plus consensuel, le temps fort d’animation commerciale de l’automne, le Salon Vin et Gourmets, qui s’est tenu les 19 et 20 novembre. Événement créé en 2003 par l’ancien Maire, Hugues Ribault sous la dénomination de « Salon des Vins et du Terroir » et qui a réussi à perdurer jusqu’à aujourd’hui. Un temps d’animations et de convivialité pour notre ville, ce qui nous manque tant aujourd’hui.
– Vous vous demandez où en sont les projets immobiliers lancés sur notre commune.. Réponse ? Celui de la rue de Chanteloup devrait démarrer mais les gros projets Gare, Sablons, Foch, celui des Beauvettes,.. ??? Vous vous interrogez sur la fin du chantier du centre socio-culturel Louise Weiss ??? Annoncée pour cette fin d’année, elle est reportée au printemps 2023 avec des surcoûts à n’en plus finir..
Concernant notre Communauté Urbaine, nous aimerions que la majorité y ait le même Verbe Haut que sur son terrain andrésien quand il s’agit d’évoquer la gestion des compétences. Très facile de critiquer la gouvernance de GPSEO en conseil municipal, pourtant depuis 2 ans ½, en conseils communautaires notre élue n’a jamais entendu le Maire et sa 1ère adjointe manifester leurs mécontentements sur les travaux voiries, leur désaccord sur les choix d'arbitrage du PPI (Plan Pluriannuel d’Investissement voirie & éclairage public) pour Andrésy, la gestion de la collecte des déchets, … !? Et pas plus dans le cadre de commissions concernées. Le Maire n’a jamais cessé de dire que GPSEO faisait « de la politique », que fait-il ? LA MÊME CHOSE. Quand Monsieur Wastl écrit en 2020 dans son programme concernant GPSEO, dixit « Négociation avec le nouvel exécutif de l’interco pour redéfinir la gouvernance, obtenir une vice-présidence et reprendre la compétence Voiries », on en est où ? Quand on se souvient de ses diatribes contre la Communauté Urbaine lors de son mandat d’élu d’opposition, on a bien du mal à comprendre son abstention et celle de sa 1re adjointe au vote de l’instauration du taux de taxe foncière intercommunale de 6 % en février dernier, sans même une prise de parole au moment du vote pour le justifier !! Notre inquiétude se confirme concernant la gestion d’avenir pour notre commune, pour son rôle dans ce grand territoire de la Communauté Urbaine où il faut savoir trouver sa place et certainement pas la décréter.
– Enfin, quand l’occasion nous sera donnée, nous reviendrons sur les limites atteintes dont nous avons fait les frais par le biais d’un post du Maire sur son FB Maire, nous traitant de « .. petites frappes taggeurs..» (faute d’orthographe en prime). Au-delà de l’origine de tels propos, tellement anodine, nous observons avec regret que le 1er magistrat de la commune ne se grandit pas par aussi peu de maîtrises dans son langage.
Rendez-vous en 2023. D’ici là nous vous souhaitons de très bonnes fêtes de fin d’année en famille, entre amis, nous n’oublions pas ceux qui n’auront pas la possibilité de partager ces moments festifs.
Vos élus ANDRÉSY DYNAMIQUE : Isabelle Madec, Mourad Boukandoura, Bertrand Batisse, Anne Pistocchi, Rachid Esadi, Jacques Rémond.

Notre Parti c'est Andrésy

Tribune Andrésy Mag n° 223 – OCT/NOV/DEC 2022

 

Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

Fiscalité locale : mobilisez-vous !
À la réception de vos Taxes Foncières 2022, un « ras le bol » fiscal des citoyens a vu le jour ! La création d’un taxe foncière aberrante de 6 points par notre Intercommunalité GPS&O, soit 40 M€ pris dans la poche des contribuables, met en lumière l’échec patent de cette collectivité ! Ces 6 points nouveaux de l’interco, ajoutés à l’augmentation décidée par la majorité municipale de 13 % en 2021, représentent, à Andrésy, une augmentation de 28,5 % de cet impôt depuis la dernière élection municipale ! Après 7 années d’inaction et de dépenses inconsidérées, il est temps de dire STOP à la dérive, STOP à la gabegie, STOP à cette intercommunalité hors-sol qui nous emmène directement dans le mur. Il est temps de choisir une intercommunalité transparente, démocratique, efficace et à taille humaine.
Deux collectifs visant à réagir contre la gabegie et la mauvaise gestion (constatées dans le rapport de la Chambre Régionale des Comptes) de notre Communauté Urbaine GPS&O se sont créés :

– Un collectif citoyen apolitique qui a pour vocation de rassembler les citoyens des 73 communes de GPSEO dans le but d'unir
nos forces pour dire STOP à l'ingérence de cette organisation.
– Un Collectif intercommunal « STOP GPS&O », (composé d’élus et d’anciens élus) transpartisan et apolitique afin de refuser les taxations constantes et exorbitantes de GPSeO et demander la révision du périmètre intercommunal. L’un et l’autre vous propose de signer les pétitions ci-dessous (1 500 signataire à date) :
https://chng.it/ZhMTPytbD6 (STOP GPSEO)
https://chng.it/rWcKzmXFKr (Collectif Citoyen)
Plus nous serons nombreux, plus nous serons crédibles dans nos actions :
– Obtenir l’annulation de la création de ce nouvel impôt (un recours a été déposé),
– Obtenir la révision du périmètre de cette intercommunalité gigantesque pour revenir à une approche par « bassin de vie »,
– Rencontrer nos parlementaires et mettre en oeuvre les actions juridiques qui permettront à notre Communauté Urbaine de se diviser pour retrouver proximité et efficacité. Ces actions ne seront considérées que si nous sommes soutenus dans ces actions.
En vous souhaitant nos meilleurs voeux pour l’année 2023, dont la réussite de ces actions pour le bien de tous. 

 

Retrouvez les infos détaillées sur notre page Facebook (Notre Parti C’est Andrésy) et notre site internet (notreparti-c-andresy.fr).

Vos élus NPCA

Véronique CIVEL et Denis FAIST