Publié le 27 août 2019

Les tribunes de l'opposition

Notre Parti c'est Andrésy

Chères Andrésiennes, Chers Andrésiens,

AER a voté une augmentation de la Taxe Foncière de plus de 12,75%.

NON, notre ville n’est pas en situation de faillite comme le prétend L. Wastl, même si la crise sanitaire a eu un impact important.

En 6 semaines, il déclare que notre ville a été sainement géré, puis affirme tout son contraire, avouant sa totale incompétence en matière de gestion.

Les fondamentaux financiers de notre ville ne sont pas menacés :

Notre Fonds De Roulement s’élève à 1 620 K€ (1 500 K€ requis pour assurer 2 mois de salaire de nos employés).

Le poids de la dette est de 903 € / habitant contre 1 089 € en moyenne dans les communes de plus de 10 000 habitants.

Du fait de la crise sanitaire, les recettes des services ont diminué de 600 K€ en 2020 mais devrait rattraper, en partie, ce manque en 2021.

D’autres dépenses nouvelles, décidées en pleine pandémie, sont dues à des décisions unilatérales de l’ancien Maire et de la nouvelle majorité :

  • Le coût du protocole transactionnel illégal signé par le maire avec la CU est de plus de 720 K€ sur la seule année 2021.
  • La masse salariale augmente de 600 K€ de 2019 à 2021, notamment du fait d’embauches au 2e semestre 2020.

Le Maire répond en boucle qu’il n’a que 2 options :  augmenter la Taxe Foncière de plus de 12,75% ou prendre le risque que notre ville soit mise sous tutelle.

NPCA vous a prouvé dans les contre-propositions faites lors Rapport d’Orientation Budgétaire qu’il y avait d’autres solutions.

AER écrivait dans son programme, « la stabilité des impôts locaux sera permise car notre programme est limité en investissement couteux ». Résultat après élection : +12,75% de taxe foncière !

Non M. le Maire, vos arguments ne tiennent pas. Vous êtes élu depuis 2014 ! Le montant des investissements et des emprunts vous étaient connus !

Le « ce n’est pas moi, c’est l’héritage » ne marche plus. Au bout de 9 mois de mandat vous trahissez déjà vos engagements devant les Andrésiens.

ASSUMEZ votre incompétence au lieu de feindre l’inexpérience.

NPCA, à vos côtés

Denis FAIST – Véronique CIVEL

Groupe Andrésy Dynamique

A la une ce mois-ci, le vote du budget 2021 et…la hausse de la Taxe Foncière !

Malgré ses engagements à ne pas augmenter les impôts fonciers, la majorité écologiste a proposé au Conseil Municipal du 14 avril, le vote de la hausse de 12,75% du taux de taxe foncière bâti et non bâti. Cette annonce, tout comme celle de la situation financière très dégradée de la ville, a été plus que soudaine !

Comment imaginer que l’on découvre un budget communal au bout de 10 mois ? Comment comprendre les compliments appuyés du Maire et sa 1ère adjointe sur la bonne et saine gestion du 1er adjoint aux finances de la mandature précédente, aujourd’hui chef de file du groupe d’opposition NPCA ?

On imagine mal une simple flatterie après avoir passés 6 ans dans l’opposition, à dénoncer la démesure du programme du Maire sortant, à lui reprocher au vote du budget de février 2020 d’avoir entrepris des projets coûteux et inutiles, d’avoir augmenté le poids de la dette, d’avoir augmenté les dépenses de fonctionnement, ... La situation financière de la ville n’était donc pas si bonne que cela avant le résultat des élections municipales de juin 2020 !

.. Il faut bien trouver des boucs émissaires, même si AER reconnaît son inexpérience (!), c’est la faute du Compte Administratif 2020 validé tardivement par le Trésor Public, et finalement, la faute de l’ancien maire-adjoint aux finances !? C’est sûr, il aurait fallu engager un Audit Financier DÈS l’installation, ce que notre groupe avait prévu dans son programme !

Évidemment la gestion de l’équipe sortante a manqué de prudence, de prospective, notamment pour anticiper les aléas – la crise sanitaire du Covid en est un avec son impact sur le fonctionnement et le retard des chantiers, mais les problèmes techniques sur les chantiers en sont d’autres - Laisser un fond de roulement très déficitaire fin 2020 de – 940 000 € alors qu’il devrait être à + 1.5 millions €, avoir un ratio de désendettement 2020 à 20,1 ans alors que le seuil limite recommandé est de 12 ans, baisser la taxe foncière juste avant les élections municipales, engager des projets s’en assurer un suivi rigoureux engendrant des surcoûts pour certains, tel le projet Louise Weiss dont le montant estimé à 3.5 millions € grimpe aujourd’hui à 6.7 millions € !!

Autant de constats qui démontrent un budget dégradé sur le CA 2020, avec des impacts pour 2021, 2022 et possiblement 2023,

…Autant d’éléments qui avaient été dénoncés de longue date par le groupe Andrésy Dynamique !

Ce n’est pas faute d’avoir signalé les erreurs de la nouvelle majorité à plusieurs reprises : sa confiance excessive sur la santé financière de la ville, sa précocité des recrutements en personnel quelques mois après l’élection, les surcoûts sur les dossiers en cours, sa volonté d’engager nombre de ses projets dès 2021,.. Autant d’éléments qui nous avaient fait redouter une possible augmentation d’impôt, nous vous l’avions relayé dans notre Tribune de Janvier ! Hélas, nous avions vu juste.

Malgré notre position vent debout pour le « Tout sauf une hausse des impôts », propositions à l’appui, AER s’est entêté à souligner l’impossibilité d’utiliser d’autres leviers conséquents pour voter un budget à l’équilibre. Certes AER a été obligé de consentir à des baisses de dépenses en fonctionnement, mais d’autres leviers existent, même si il était préférable de ne pas avoir à y recourir en tout état de cause : baisser le montant des investissements ”Louise Weiss” inscrit cette année à près de 4,1 millions d’euros ! pour un report sur 2022, contractualiser un emprunt en cours d’année, ré-engager au plus vite les discussions avec GPSEO pour enclencher le projet Gare qui devra se faire au vu des engagements actés par l’ancienne municipalité..

Tel un pavé jeté dans la mare, c’est avant tout la poursuite des dossiers en cours et la capacité à assurer les marges sécuritaires obligatoires pour un budget communal qui sont menacées. Rappelons-nous la soudaineté de la crise Covid et son impact pour les collectivités comme pour les familles ! Le résultat est là, les propriétaires andrésiens vont payer dès cette année, les responsabilités des élus sortants et des nouveaux élus, fruit du résultat des urnes marqué par 60% d’abstention.

Groupe d’opposition « Andrésy Dynamique » Isabelle Madec, Mourad Boukandoura, Bertrand Batisse, Anne Pistocchi, Rachid Esadi, Jacques Rémond.