Publié le 27 août 2019

Les tribunes de l'opposition

Groupe Andrésy Dynamique

Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

La trêve estivale est terminée ! Nous espérons que vous avez pu profiter au mieux de ces mois d’été. La sécheresse préoccupante pour la plupart de nos régions et les incendies dévastateurs resteront dans les mémoires. À la clé, la prise de conscience que désormais sous nos latitudes, l’eau devient un enjeu climatique majeur et qu’elle devra faire l’objet de véritables plans d’informations, de préventions et d’actions.

Septembre ne marque pas seulement la rentrée des classes, c’est aussi la reprise des activités pour tous. Le traditionnel Forum des Associations en est le marqueur et traduit le dynamisme de notre tissu associatif, avec aussi de nouvelles associations qui viennent enrichir le panel existant.

L’occasion de saluer l’investissement de tous les bénévoles qui les font vivre. Au-delà de ce qu’il représente au quotidien, cet investissement démontre l’envie d’échanges et de dons de soi… de quoi donner du baume au cœur dans un contexte si souvent morose et volontiers alarmiste.

Souhaitons qu’à l’occasion du Forum les inscriptions aux activités culturelles, sportives ou à caractère social aient été nombreuses.

Une taxe foncière dont on n’a pas oublié l’augmentation de 12,75% du taux communal en 2021, proposée et votée par la seule majorité écologiste AER… Soulignons à cet effet que nous avons eu confirmation fin décembre 2021 que cette hausse aurait pu être évitée – cf. notre argumentation dans la tribune Andrésy Mag d’Avril 2021 –

Pour 2022 l’augmentation provient en majeure partie de la création, on pourrait dire de la réinstauration, d’un prélèvement intercommunal, de 6% - Pour les 12 communes de l’ancienne communauté d’agglomération des 2 Rives de Seine et jusqu’en 2015 s’appliquait bien un prélèvement intercommunal (3,5% en 2015), qui a été supprimé en 2016 lors de la fusion des 73 communes pour constituer la Communauté Urbaine -

 

Il reste que pour 2022 le déficit budgétaire de 11 millions d’euros de la Communauté Urbaine n’a pas laissé le choix à l’exécutif de GPSEO qui repoussait cette décision malgré un déficit récurrent. L’impossibilité d’équilibrer le budget 2023 et une mise sous tutelle inéluctable celle-là, la nécessité d’établir un Plan Pluriannuel d’Investissements voiries & éclairage public jusqu’en 2026 pour les 73 communes GPSEO, de parer aux différentes augmentations,.. ont justifié la proposition de ce taux intercommunal. La question peut se poser du pourcentage retenu, sans doute aurait-il pu être moindre.

Il est compréhensible que les réactions de mécontentements se manifestent parmi nos concitoyens, et le devoir des élus, notamment en responsabilité à l’échelon communal, est d’apporter le plus d’éléments explicatifs sur les raisons qui ont abouti à cette décision difficile pour tout élu communautaire.

Par contre que dire des interventions d’élu qui trouve toute occasion pour rejeter la responsabilité de cette augmentation sur les votes de tel ou tel élu communautaire ? C’est ce que fait Monsieur Faist (groupe d’opposition NPCA), ancien élu communautaire qui s’est arc-bouté durant 5 ans contre toute entente financière avec GPSEO et qui n’a pas manqué non plus de proposer une augmentation du taux communal lorsqu’il était adjoint aux finances sous la mandature précédente !

Vous l’aurez remarqué, la réévaluation automatique de la valeur locative cadastrale qui sert de base de calcul pour l’application des différents taux de prélèvements (commune, intercommunalité, taxes spéciales, taxe d’ordures ménagères et taxe GEMAPI ), de l’ordre de 3,2 à 3,6 % en moyenne pour 2022, a cette année un impact non négligeable sur le montant global.

Sur cette décision communautaire compliquée à prendre, le Maire et sa 1ère adjointe ont choisi à priori comme l’élue communautaire de notre groupe de jouer la confiance, de faire le pari de l’avenir et de la solidarité pour un meilleur retour attendu dans nos communes ces prochaines années.

Certainement pas un blanc-seing et encore moins une manœuvre tacticienne, pour notre groupe d’opposition c’est certain. Nous serons très vigilants sur les investissements de compétence CU qui seront décidés pour Andrésy d’ici la fin du mandat, et qui devront refléter les efforts financiers demandés à nos concitoyens propriétaires. Comme à l’échelon communal, nous saurons en faire le juste bilan.

Suggérons à la majorité AER de proposer aux andrésiens via l’Andrésy Mag et le site internet de la ville, un encadré type « comment lire son avis d’imposition de taxe foncière ? » permettant une explication pragmatique des différents prélèvements et de leur(s) hausse(s), ce que font beaucoup de communes.

Vos élus ANDRÉSY DYNAMIQUE : Isabelle Madec, Mourad Boukandoura, Bertrand Batisse, Anne Pistocchi, Rachid Esadi, Jacques Rémond.

Notre Parti c'est Andrésy

Tribune Andrésy Mag n° 222 – septembre 2022

 

Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

Les feuilles d’impôts tombent en septembre,

Les souvenirs et les regrets aussi !

A l’heure où les propriétaires andrésiens reçoivent leurs avis de Taxes Foncières 2022, ils constatent avec effroi que ce que nous leurs avions annoncé début 2022, soit une augmentation totale de plus de 28,5% de cet impôt depuis la dernière élection municipale en 2020, est bien réelle !

Il faut rappeler que ces augmentations successives (+10% en 2021 et +16,8% en 2022) sont de la seule décision de vos élus municipaux et intercommunaux :

-          La majorité municipale a décidé d’augmenter de 13% la part communale et départementale en 2021 ;

-          La majorité intercommunale a décidé de créer une nouvelle taxe de 6 points (colonne intercommunalité) soit une augmentation totale de 16,80% ! (Pour rappel, le Maire et la 1ère adjointe se sont abstenus lors de ce vote et la responsable de l’autre groupe d’opposition a voté « pour » ! Pourquoi n’ont-ils pas voté CONTRE afin de défendre vos intérêts ?)

Comme nous l’avons démontré à plusieurs reprises, alors que l’impact de la crise COVID, puis de la guerre en Ukraine ont des conséquences désastreuses sur votre pouvoir d’achat, ces deux décisions ne sont pas justifiées :

-          Celle de la ville est conjoncturelle visant à compenser le protocole d’accord avec l’interco ;

-          Celle de l’interco est surévaluée et sans information suffisante des conseillers.

-          Enfin, l’Etat compensant à l’Euro près la suppression de la Taxe d’Habitation, cet argument est sans objet !

(Ces deux délibérations sont actuellement en cours d’instruction au Tribunal Administratif…)

Mais il est plus facile de faire les poches des Andrésiens, plutôt que de gérer au plus juste et d’arbitrer dans les projets !

Retrouvez les infos détaillées sur notre page Facebook (Notre Parti C’est Andrésy) et notre site internet (notreparti-c-andresy.fr).

Vos élus NPCA

Véronique CIVEL et Denis FAIST