Publié le 27 août 2019

Les tribunes de l'opposition

Notre Parti c'est Andrésy

Chères Andresiennes,
Chers Andresiens,

L’Automne est là et avec lui, les avis de Taxes Foncières sont arrivés dans vos boites à lettres. Nous vous avions annoncé une baisse de 10 %, c’est fait ! Moins 10% sur la part communale, c’est le résultat du combat mené par Denis Faist, alors adjoint aux finances, contre le pacte financier illégal voté par notre nouvelle intercommunalité en 2016. Sept communes de l’ex-CA2RS se sont unies pour dénoncer ce pacte. Le Tribunal Administratif leur a donné raison en mai 2019. Un recours ayant été déposé par GPS&O, le combat n’est pas fini. Les trois nouveaux élus communautaires choisiront-ils de continuer à défendre les intérêts des contribuables Andrésiens ? A l’époque dans l’opposition municipale, les élus d’AER et d’AD s’étaient abstenus ou avaient voté contre sur ce sujet. Ont-ils changé de position ? Nous l’espérons.
Les élus AER ont un sens particulier des priorités de leur début de mandat dans un contexte de crise sanitaire :  Quelle urgence à soumettre au Conseil Municipal : Une délibération, transformée en simple vœu non contraignant, à la demande d’ENEDIS, voulant règlementer l’installation des compteurs Linky ? Alors que plus de 2/3 des foyers andrésiens sont déjà équipés et que ces compteurs sont un des maillons de la transition énergétique… L’instauration d’une Charte du Bénévolat qui selon nous n’a pas été assez travaillée ? les Andresiens n’ont jamais eu besoin d’être encadrés par une Charte pour s’engager fortement auprès des associations, pour soutenir des causes ou venir en aide à leurs voisins…
Nous vous laissons méditer sur la pertinence et l’urgence de ces décisions…
Nous vous assurons que continuons à veiller à vos intérêts et à votre qualité de vie

Groupe d’opposition
Andrésy c'est notre parti avec Denis Faist et Véronique Civel

Groupe Andrésy Dynamique

Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

À LA UNE ce mois-ci :
■ Urbanisme
Dans ce domaine les projets ne manquent pas à Andrésy, mais il en est un qui a créé la surprise depuis fin septembre, le projet dit des Beauvettes situé sur un terrain bordant d’un côté le CD55 et de l'autre la rue des Beauvettes côté Maurecourt. Les riverains n'auront guère le temps de se faire à l’idée que leur environnement va changer ! Des flyers déposés dans les boîtes aux lettres leur ont annoncé en quelques jours une concertation sur la construction de 2 collectifs. 2 réunions pour découvrir, questionner, évoquer les problèmes, la 3ième pour les réponses ...En un mois tout sera bouclé. De quoi inquiéter à juste titre, voire exaspérer les riverains du quartier à qui on a promis de la concertation, de la co-construction, de la démocratie participative pendant toute la campagne AER des Municipales 2020.
Ce projet est connu par la majorité AER depuis le conseil municipal du 18 décembre 2019. Présenté par l’équipe sortante dans le cadre d'une délibération portant sur la vente du terrain concerné à l'EPFIF (Établissement Public Foncier d'Île de France), cette opération future d’une 50aine de logements a pour objectif de répondre aux besoins en logements sociaux sur la commune. Qu'en sera-t-il de l’intégration de ce collectif dans ce quartier pavillonnaire (proposition architecturale), du maintien du chemin piétons/vélos (servitude de chemin public), des stationnements supplémentaires à prévoir, de la gestion des flux de circulation sur la rue des Beauvettes et les rues adjacentes, ..? Réponses le 4 novembre prochain. Nous les souhaitons favorables pour les riverains. Mais peut-on réellement parler de concertation avec un délai si court pour prendre en compte toutes les problématiques ?
Mener à bien une vraie concertation est un exercice bien plus compliqué qu'il n'y paraît ! Monsieur le Maire vient d’expérimenter la démarche qu'il prône depuis quelques années… Et ce n'est pas gagné vu les nombreuses réactions négatives exprimées lors de la 1ère réunion pour cette opération immobilière des Beauvettes. Même si les projets d’urbanisme sont des enjeux de taille pour une commune, on ne peut pas ignorer l’inquiétude des habitants pour leur cadre de vie qu’il faut anticiper nécessairement. 2 ou 3 ateliers participatifs pour une opération déjà bien avancée peuvent-ils suffire ? Si déjà une présentation actualisée des projets d'urbanisme en cours et à venir pouvait être faite aux Andrésiens dans le journal de la ville !
■ Attractivité locale :
Concertation, développement durable, bénéfices, innovations, attractivité… EOLE (Est Ouest Liaison Expresse) ne passera pas à Andrésy. Les 5,6 Milliards d’euros investis par Île-de-France Mobilités pour la création de la ligne RER E la mieux connectée de la région profiteront directement aux villes dites de la rive gauche de la Seine, même s'il est envisagé de mettre en oeuvre des interconnexions avec les villes de la rive droite afin de faire profiter ses nombreux habitants du prolongement vers l'ouest de cette ligne E nouvelle génération.
À l'horizon 2024, la ligne E sera la plus moderne d’Île de France : vitesse de 120km/h, gestion automatique des trains garantissant une meilleure fluidité du trafic, wagons à étage de dernière génération, accessibilité PMR… Ce chantier s’est voulu exemplaire avec, en amont, de nombreuses réunions
publiques, un impact environnemental maîtrisé dû à une valorisation des remblais et l’intégration de clauses d’insertion professionnelle.
Afin de compléter ces travaux, d’ambitieux chantiers de transformation des quartiers de Gares sont programmés par GPSEO. Objectif : développer l’intermodalité, le stationnement et l’accessibilité pour que la nouvelle ligne bénéficie à l’ensemble des habitants. Un financement par la Communauté Urbaine à hauteur de 110 millions d’euros pour les villes de Poissy, Aubergenville et Mantes-la-Jolie, consiste en la création de hubs multiservices, voies de bus, pistes cyclables, parkings, voieries, trottoirs, éclairage public intelligent… Nul doute que ces aménagements majeurs autour des gares vont permettre à ces 3 villes, un développement économique et un renforcement de l’attractivité tant pour les ménages que pour les entreprises et les investisseurs.
Mais qu'en est-il pour Andrésy ? Comment EOLE pourrait profiter aux villes de la rive droite ?
Les élus de la majorité municipale AER ont le devoir de s’imposer dans la gouvernance de nos territoires et d’exiger de l’interconnexion avec EOLE. L’enjeu est de s’associer aux autres villes de la rive droite et de faire consensus ! Pour faire en sorte que notre commune bénéficie des temps de trajet réduits promis par ce projet EOLE mais aussi des retombées économiques induites par les futurs aménagements mis en oeuvre par le Grand Paris.

Groupe d’opposition « Andrésy Dynamique » : Isabelle Madec, Mourad Boukandoura, Bertrand Batisse, Anne Pistocchi, Rachid Esadi, Jacques Rémond.