Publié le 27 août 2019

Les tribunes de l'opposition

Notre Parti c'est Andrésy

Tribune Andrésy Mag n° 220 – mai-juin 2022

 

Chères Andrésiennes, chers Andrésiens,

Comme prévu, la majorité municipale AER a refusé de prendre en compte l’amendement budgétaire que nous avions proposé et donc a refusé de réduire votre taxe foncière pour l’année 2022 !

Et ce, alors qu’ils ont laissé voter (Abstentions de M. WASTL Maire et de Mme ALAVI 1ère Adjointe) ou approuvé (Vote POUR de Mme MADEC, groupe Andrésy Dynamique) la création d’une nouvelle taxe foncière de 6 points au niveau de notre intercommunalité.

Pour rappel : l’augmentation de cette taxe au niveau de la ville en 2021 ajoutée à la création de celle-ci au niveau de l’intercommunalité en 2022 vont représenter une hausse de 32% de l’impôt foncier pour les propriétaires andrésiens, hausse à ajouter aux conséquences de l’impact de la pandémie et de la guerre que mène la Russie en Ukraine sur le pouvoir d’achat de tous.

De plus, comme démontré dans notre intervention lors de la dernière séance du conseil municipal, le budget voté pour 2022 et les recettes attendues, notamment pour le projet de la Gare (recettes prévues depuis 2017 et que l’interco a refusé de signer à l’époque) démontrent qu’il y a d’importantes marges de manœuvre pour diminuer largement les 840K€ que rapporte l’augmentation de la fiscalité de la ville.

Chacun pourra constater que, plutôt que de gérer au mieux les finances de la ville afin de préserver votre pouvoir d’achat, la majorité préfère « s’octroyer une marge de manœuvre lui permettant ainsi de poursuivre ses dépenses d’investissement… » (Andrésy Mag p8) !

Il est toujours plus facile de faire les poches des Andrésiens plutôt que d’adapter le budget de la ville à la réalité de nos moyens !

Vous en serez juge à la rentrée quand vous recevrez vos feuilles d’impôts !

Retrouvez les infos détaillées sur notre page Facebook (Notre Parti C’est Andrésy) et notre site internet (notreparti-c-andresy.fr).

Vos élus NPCA

Véronique CIVEL et Denis FAIST

 

 

Groupe Andrésy Dynamique

Nous vous avions promis d’évoquer le budget primitif 2022 de la majorité AER, voté le 13 avril
dernier par le Conseil Municipal. Nous allons donc nous laisser aller à quelques commentaires...


■ Sans surprise, ce budget est dans la lignée du Rapport d’Orientation Budgétaire proposé en mars.
La majorité AER souffle le froid et le chaud, un peu à l’instar du dérèglement climatique ! L’année
2021 était apocalyptique, l’année 2022 devient (presque) radieuse.. Tout à la gloire des élus AER,

on s’en serait douté. En même temps, après avoir augmenté le taux de la taxe foncière dès la
construction de son 1er budget (850 000 € de manne financière supplémentaire), n’avoir engagé
aucun investissement de taille pour la ville à l’exception de la poursuite du projet de rénovation du
centre Louise-Weiss (engagé avant l’élection municipale de 2020), avoir considérablement réduit ses
dépenses en matière de services à la population en raison de la crise sanitaire (animations
culturelles, jeunesse, ...), la majorité AER peut difficilement tenir un autre discours aux Andrésiens !


Elle n’est pas à court d’arguments par contre sur des choix délibérés : des charges en personnel
qui ne cessent de progresser depuis 2020, plus 6% encore pour cette année !
Quand on sait que ces
charges représentent plus de la moitié des dépenses de fonctionnement du budget de la ville et sont
durables ! Choix opéré dès l’automne 2020, sans audit financier pour en estimer les capacités
budgétaires. Et cela continue
bien que l’équipe AER souligne la situation financière «très fragile» de
la ville !? Drôle de façon d’appréhender la gestion du poste de dépenses RH.


■ À souligner dans le registre des dépenses à la hausse, le poste des dépenses énergétiques. Une
augmentation évaluée à près de 25% par la majorité écologiste
. Dans un contexte mondial de
tension sur les matières premières, les prévisions d’experts tablent sur 30 à 40 % d’augmentation et
sur plusieurs exercices,
les charges sur ce poste vont exploser. Pourquoi cette sous-évaluation par
les élus AER dans leur budget ?
Mystère. Il fallait prévoir en parallèle plusieurs actions pour réduire
la consommation
, ce qu’ont prévu bon nombre de communes…Et les élus AER ??


En matière d’investissements pour 2022, «la ville sort la tête de l’eau» (sic) donc il convient de
faire des annonces, donner l’impression que cela bouge ! Mr le Maire avait déjà listé ces
investissements en début d’année dans Andrésy Mag, précisant qu’enfin leur programme allait être
mis en oeuvre... Sauf que cela mérite un petit décryptage :


➢ Annonce d’un programme de transformation numérique de l’enseignement, en réalité le
projet
«socle numérique» du gouvernement à destination des écoles élémentaires et leurs
enseignants et subventionné à hauteur de 42%. Programme nécessaire et d’un grand intérêt
mais qui n’est donc pas un «projet AER» !
➢ Annonce du démarrage des travaux de rénovation et d’extension du groupe scolaire
Denouval.
Des travaux liés au projet ”Gare” lancé par l’ancienne équipe municipale, dont la
signature vient d’être actée (convention votée au Conseil Municipal du 9 mars). Le
département 78 via l’opération ”Prior’Yvelines” finance à hauteur de 40% l’ensemble de ces
travaux. La majorité donne à penser que c’est un «projet AER» alors qu’il aurait été réalisé
quelque soit l’équipe en place
avec aussi les subventions à la clé !
➢ Annonce de la poursuite et fin des travaux de rénovation du centre socio-culturel Louise-
Weiss
. L’essentiel des dépenses d’investissements de la ville depuis 2020, mais encore un
projet de l’ancienne mandature !
Certes poursuivi par les élus AER et dont on en attend le
bilan financier exponentiel en fin d’année. Au-delà des erreurs des uns et de l’obstination
des autres, ce que nous notons c’est que les polémiques mettent un peu trop de côté les
dommages socio-culturels pour le quartier, les jeunes et les associations sportives de notre
ville
depuis plusieurs années.
➢ Annonce de travaux d’entretien de bâtiments publics (toitures de l’école St Exupéry, de la
halle du marché entre autre), ni plus ni moins que ce que prévoit toute collectivité
publique,
annonce de réalisation d’audits (énergétique, paysager,..) pour 80 000 € tout de
même (décision « élus AER » cette fois-ci) et ce que n’a pas manqué de souligner la 1ère
adjointe, des travaux de remise en état des tennis, actés sous l’ancienne mandature... sous-entendu,
sans cet engagement point de remise en état ?


Conclusion, sur les projets consistants, où sont ceux du programme des élus AER ?
Facile de reprendre les projets des autres et de se les réapproprier, facile de reprendre à son
compte les opérations proposées par l’État, le Département, et de dire aux Andrésiens
«Regardez ce que l’équipe AER va engager pour vous» mais vraiment difficile de mesurer les
capacités de ces nouveaux élus à définir budgétairement leurs propres projets de fond.


Groupe Andrésy Dynamique : Isabelle Madec, Mourad Boukandoura, Bertrand Batisse, Anne
Pistocchi, Rachid Esadi, Jacques Rémond.