Publié le 27 août 2019

Histoire de la ville

En bref

Andrésy se situe en Île-de-France, à moins de trente kilomètres à l'ouest de Paris (les Champs-Élysées sont à 25 minutes en RER depuis la gare de Conflans-Fin-d'Oise).  

Les principales villes à proximité sont Conflans-Sainte-Honorine, Poissy et Saint-Germain-en-Laye. Versailles et son château sont à environ une demi-heure en voiture.

Sa localisation, au confluent de la Seine et de l'Oise, lui valut par le passé de figurer comme port d'attache d'une flotte de guerre romaine, chargée par Jules César de surveiller Lutèce, d'où son nom (à l'époque « Anderitum »).

Aujourd'hui, Andrésy se situe à un carrefour fluvial international, sur une voie reliant Rouen et les Pays-Bas.

De nombreuses personnalités ont séjourné ou vécu à Andrésy : le général d'empire Le-pic, l’écrivain Julien Green, George Delamare, pionnier de la radio, Mouloudji, la famille Gaumont, Joséphine Baker, la Belle Otero, le violoniste Ivry Gitlis.

D'autres artistes ont été inspirés par son cadre verdoyant : Guy de Maupassant, le poète Paul Fort, Maurice Leblanc, le « papa » d'Arsène Lupin, Marcel Allain, l'auteur de « Fantomas », l’affichiste René Ravo ou encore le peintre Renefer…
 

Les armoiries de la ville d'Andrésy évoquent deux aspects de son histoire

Le champ de l'écu où figure une galère romaine, pour rappeler que les Romains avaient installé, au confluent de la Seine et de l'Oise, une flotte destinée à protéger Lutèce. Cette flotte était dénommée Classis Anderitianorum, la flotte des Andéritiens. 

Le chef aux deux crosses adossées rappelle que la terre d'Andrésy, d'abord propriété des évêques de Paris, fut donnée aux chanoines de Notre-Dame-de-Paris qui en restèrent seigneurs au spirituel et au temporel jusqu'à la Révolution. 

Le blason d'Andrésy a été approuvé par la délibération municipale du 27 novembre 1948.
« De gueules à la galère antique d'or équipée d'argent 
sur les ondes du même, 
chef d'azur chargé de deux crosses adossées d'argent mouvant 
de la partition, accostées 
de deux fleurs de lys d'or » ...